août 1944 - août 2004 : nous leur disons merci !


article de la rubrique Toulon, le Var > d’une rive à l’autre
date de publication : vendredi 10 septembre 2004
version imprimable : imprimer


Samedi 28 Août 2004 : soixantième anniversaire de la Libération de Toulon.


GIF - 15.7 ko
1944 : embarquement dans la baie de Naples, direction la Provence. (Crédit ECPAD)

Communiqué de la section de Toulon de la LDH et de l’association VPJM

Le 15 août 1944, commençait le débarquement de Provence. Des centaines de milliers de jeunes originaires d’Europe, d’Afrique ou d’Amérique, ont, souvent au prix de leur vie, permis à notre pays de retrouver la liberté. Toulon fut libéré à la fin d’août 1944 par des unités, à majorité "coloniales", de la 1ère Armée. Le bilan humain de la bataille de Toulon a été particulièrement lourd : près de 3 000 tués ou blessés du côté français.

Les Toulonnais saluent tous les chefs d’Etats qui viennent commémorer ces évènements.

Nous avons une pensée particulière pour tous ceux qui étaient originaires de nos anciennes colonies d’Afrique, Algériens, Marocains, Tunisiens, Maliens, Sénégalais et autres. On ne leur avait pas toujours demandé leur avis. Certains étaient volontaires, d’autres contraints et forcés. Goumiers, tirailleurs, chasseurs, ils ont fait "nos" guerres, qui n’étaient pas les leurs. Egaux devant la mort sur les champs de bataille, les survivants vivent une grande inégalité : les pensions versées aux anciens combattants ne sont pas les mêmes suivant qu’ils possèdent ou non la nationalité française. Notre pays se doit de mettre fin à cette iniquité.

Au-delà de la reconnaissance que nous leur devons, les rencontres du 15 août prochain à Toulon doivent être l’occasion pour les Français de redécouvrir leurs voisins si proches de l’autre rive de la Méditerranée.

Toulon, le 9 août 2004

La section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme.
L’association Varois pour la Paix et la Justice en Méditerranée.

Samedi 28 août 2004, cérémonie devant la stèle des 21 tués du 3ème RTA

Dans le cadre de la commémoration du soixantième anniversaire de la Libération de Toulon :

À 16 h 30 : "Cérémonie intime" avec dépôt de gerbes à la Stèle des 21 Tués du 3ème régiment de Tirailleurs Algériens, Place Edgar Quinet, quai de l’Eygoutier.

Pour une cérémonie intime, il y avait du monde : Geneviève Lévy, députée de Toulon, Caroline Depallens, conseillère générale, des conseillers municipaux ... Hubert Falco, ministre et maire de Toulon, et Horace Lanfranchi, président du conseil général du Var, s’étaient fait représenter.

Plus de monde que l’an dernier !

Beaucoup de mais aucun
Dommage ... l’an prochain, peut-être !

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP