Urgence personnes à la rue


article de la rubrique Toulon, le Var > d’une rive à l’autre
date de publication : mercredi 25 mars 2020
version imprimable : imprimer


Lettre ouverte aux élus du Var pour que soient garanties, aux personnes vulnérables, la continuité et la non discrimination dans l’accès aux traitements et aux soins.


Lettre ouverte (extraits ci-dessous ) :

"Depuis plusieurs années, associations et collectifs alertent les institutions sur la situation des personnes à la rue dans notre région et plus particulièrement sur le département du Var, où elle ne fait que s’aggraver.

Dans ces circonstances, nous vous demandons de garantir la continuité et la non discrimination dans l’accès aux traitements et aux soins pour l’ensemble de ces personnes, notamment par :

- La mise en place de procédures rapides d’ouverture et de prolongation de leurs droits à une couverture santé ;
- La mise à disposition du matériel nécessaire, pour ces personnes et les équipes médico-sociales directement en lien avec elles (il s’agit de permettre à chacun.e de respecter les gestes barrières : eau, savon, gel hydro alcoolique, masques) ;
- Le soutien et le développement d’équipes de santé mobiles, de consultations médicales adaptées(téléconsultation et en présentiel), avec de l’interprétariat (permanences téléphoniques multi-langues et numéro vert)

Nous vous demandons également que les annonces nationales sur la réquisition de biens nécessaires se traduisent sur notre territoire par des mobilisations rapides de lieux de vie dignes et adaptés aux besoins des personnes, qu’elles soient en famille ou isolées, tels que des biens vacants, des établissements scolaires, des résidences étudiantes, Gymnases, salle de sport gérés par les collectivités locales ou tout autre lieu adapté permettant de mettre à l’abri les personnes dans de bonnes conditions.

Certaines associations sollicitent ces lieux depuis plus d’une semaine afin de répondre aux sans-abris qui ne peuvent plus rentrer dans les centres d’hébergements existants.

Nous sollicitons également des lieux spécifiques de confinement en dehors des hébergements actuels pour pouvoir isoler et soigner des sans-abris atteints de COVID avec les moyens humains sanitaires et sociaux. (...)" [1]

Notes

[1

PDF - 399.1 ko

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP