Fréjus : création d’un observatoire de la démocratie locale


article de la rubrique extrême droite > Rachline, maire de Fréjus
date de publication : vendredi 11 avril 2014
version imprimable : imprimer


L’élection d’un maire FN à Fréjus a été un choc. La section de Fréjus/Saint Raphaël de la Ligue des droits de l’Homme propose à tous ceux qui souhaitent se regrouper pour défendre les valeurs de la démocratie de se retrouver ce vendredi 18 avril à partir de 19 heures, à la maison des associations de Fréjus, avenue de Verdun (nous aviserons dans le voisinage si aucune salle n’était disponible).


Ligue des droits de l’Homme de Fréjus/Saint Raphaël, BP 442, 83700 Saint Raphaël :
tél. : 06 63 07 27 33 ou 06 08 57 65 93
ldh-frejus-saint-raphael@laposte.net


Communiqué de la LDH de Fréjus

A Fréjus, un maire FN est passé avec 45% des voix. 55% des électeurs dont les suffrages se sont partagés entre les deux listes de droite restées en lice ont voté sans espoir et même souvent sans désir de voir l’objet de leur choix triompher. Avec la seule arme du bulletin de vote ils ont voulu exprimer leur rejet du FN.

Pourquoi ne pas donner un prolongement durable à ce sursaut citoyen ?

La gestion de villes par le FN c’est moins de dotations pour les associations qui participent de l’intégration dans les quartiers, toujours moins pour la culture, c’est réduire les dépenses de fonctionnement de la municipalité sauf pour la police municipale qui risque de changer de nature en gonflant ses effectifs ...

La Ligue des droits de l’Homme de Fréjus / Saint Raphael propose à toutes les associations qui œuvrent pour la démocratie, l’égalité et le mieux vivre ensemble d’organiser de conserve sur le terrain et le plus largement possible la vigilance vis à vis de cette nouvelle gestion de notre ville .

Il s’agirait en quelque sorte de créer un observatoire de la démocratie locale. Notre objectif par ailleurs est de nous mettre en réseau avec des associations confrontées à la même situation dans d’autres villes conquises par l’extrême droite afin de mutualiser nos efforts pour redonner espoir et fierté à nos concitoyens.

GIF - 3.9 ko
David Rachline

Le loup s’habille en grand-mère

par Philippe Jérôme, L’Humanité, du 3 avril 2014


Tombé dès l’adolescence dans la marmite de l’extrême droite, le nouveau maire FN de Fréjus, David Rachline, vingt-six ans, se déclare aujourd’hui «  modéré  ». Tu parles Charles (Maurras) !

C’est à quinze ans à peine que, selon ses dires dans Var Matin, David Rachline a entendu une voix, celle de «  quelqu’un qui me semblait dire des choses justes et apporter des solutions assez pertinentes  ». Ce père spirituel était Jean-Marie Le Pen. Son vrai père, [...] «  plutôt de gauche  », décédé en 2003, le jeune David l’a tué (au sens freudien de l’expression) en se disant plutôt admirateur du royaliste et antisémite Charles Maurras et en adhérant au Front national de la jeunesse (FNJ). Il en devient rapidement le secrétaire national et abandonne ses vagues études de droit au profit d’un poste de permanent au FN. Ce qui l’amène à de sulfureuses fréquentations : une photo, retrouvée par l’Express, le montre posant fièrement aux côtés de Manuel Andrino Lobo, chef de Falange, un groupuscule fasciste, héritier des sinistres Phalanges franquistes [1].

JPEG - 15.1 ko
David Rachline et Manuel Andrino Lobo (détail d’une photo publiée sur L’Express DR)

Un autre de ses mentors est le fumeux rouge-brun Alain Soral qui lui a donné un coup de main lors d’une cantonale partielle en 2008, année clé dans la carrière du jeune activiste. Il prend part à un ouvrage politique collectif (Jeunes Nationalistes aujourd’hui) dans lequel il défend la «  prime à la naissance  » – à l’époque 5 000 francs réservés aux parents français – qui avait valu aux Mégret, qui l’avaient instaurée à Vitrolles, une condamnation pour discrimination. Cette année-là, il fait également son entrée au conseil municipal de Fréjus au sein duquel ce fils d’Ukrainien, né dans la commune voisine de Saint-Raphaël, réaffirmera ses positions anti-immigration. On notera aussi au conseil régional Paca, où il est élu depuis 2010, que le jeune David s’est lamenté lorsqu’il a été question d’ériger un mémorial de la Shoah au camp des Milles où furent emprisonnés, avant déportation, des milliers de juifs et d’antifascistes.

Maurras, Soral, autant d’erreurs de jeunesse, comme Rachline qui s’est arrondi, tout du moins physiquement, semble aujourd’hui le suggérer, en déclarant vouloir «  rassembler tous les Fréjussiens, quelles que soient leur religion ou couleur de peau  » ? On a quand même du Le Pen à le croire !

Nouveaux élus du FN : ne laissons pas faire [2]

La Ligue des droits de l’Homme appelle toutes et tous à poursuivre avec courage et détermination le combat pour les droits, la justice sociale et la fraternité. Face aux agressions du FN, elle se tourne vers les citoyennes et citoyens et leur dit solennellement : la Ligue des droits de l’Homme est attaquée ; ne laissez pas faire, c’est le moment de la rejoindre.

P.-S.

Élections municipales 2014 : les premières mesures prises dans les villes dirigées par le Front national : http://www.huffingtonpost.fr/2014/0...

Notes

[1Référence : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-a-frejus-la-photo-du-candidat-fn-a-cote-d-un-neo-fasciste-espagnol_1504284.html

A cause de la publication de cette photo dans L’Express du 28 mars 2014, David Rachline a interdit au correspondant de L’Express l’accès à la conférence de presse qu’il a donnée le 30 mars.

[2Extrait d’un communiqué de la LDH : http://www.ldh-france.org/Nouveaux-....


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP