Nicolas Sarkozy, obsédé de l’immigration


article de la rubrique démocratie > Sarkozy : campagne 2012 et bilan
date de publication : mercredi 2 mai 2012
version imprimable : imprimer


Nicolas Sarkozy a fait des « immigrés » un élément central de sa campagne : « notre système d’intégration » est en panne a-t-il déclaré le 1er mai 2012 à l’antenne de RMC/BFMTV. « Ayant accueilli trop de monde, nous avons paralysé notre système d’intégration » a-t-il ajouté. Le président-candidat est revenu sur le sujet de l’immigration dans son dernier clip officiel de campagne :
à la question « y a-t-il trop d’immigrés en France ? », il répond «  oui ».

En fait on peut craindre que le débat ne soit faussé par l’imprécision des termes utilisés. Quelle signification Nicolas Sarkozy donne-t-il au mot “immigré” ? Ne confond-il pas “étranger” et “immigré” – ignorant ainsi que 40 % des immigrés sont de nationalité française ? Le terme “immigré” ne viserait-il pas avant tout les “musulmans” et les personnes originaires de nos anciennes colonies (Maghreb, Afrique sub-saharienne ...) ?

Des militants associatifs, estimant que ces propos s’inscrivent « dans la tradition de l’extrême droite qui, partout en Europe, depuis le XXe siècle, fait de l’étranger l’éternel bouc émissaire de toutes les crises », ont décidé de porter plainte. En effet les propos tenus à l’antenne ayant été prononcés par le candidat, et non par le président, ils peuvent donc faire l’objet de poursuites un mois après la cessation de ses fonctions.


Sarkozy : « Il y a trop d’immigrés en France » [1]


Un collectif porte plainte contre Nicolas Sarkozy

par Alexandra Gonzalez, France-soir, le 1er mai 2012 16h20


Un collectif de défense des sans-papiers, « SOS soutien ô sans papiers », a décidé de porter plainte contre le président-candidat Nicolas Sarkozy pour « provocation à la haine raciale ». En cause, les propos tenus par le chef de l’État sur les immigrés, ce mardi matin, sur RMC/BFMTV. À la question de savoir si il y a trop d’immigrés en France, Nicolas Sarkozy a répondu très fermement. « Oui, il y a trop d’immigrés en France. Notre système d’intégration ne fonctionne pas. Pourquoi ? Parce qu’avant même que nous ayons conduit à l’intégration de ceux qui étaient accueillis sur notre territoire, d’autres arrivaient. Ayant accueilli trop de monde, nous avons paralysé notre système d’intégration, c’est une réalité. »

Président inattaquable, mais candidat attaquable

En l’entendant, Rodolphe Nettier, président de l’association, a bondi de son siège. « Dire qu’il y a trop d’immigrés en France revient à provoquer de l’hostilité envers eux. Nicolas Sarkozy veut faire des étrangers et des immigrés devenus Français les boucs émissaires, les responsables de la crise, dans le but de récupérer des voix à l’extrême-droite. Or, tant qu’on insufflera la haine des uns et des autres, il y aura des Anders Breivik [Norvégien motivé par des idées d’extrême-droite, qui a massacré 77 personnes l’an dernier, ndlr] et des Mohamed Merah qui surgiront », confie-t-il à France-Soir.

Pour attaquer Nicolas Sarkozy, actuellement président en fonction, l’avocat du collectif, Me Henri Braun, se base sur un article de la Constitution, « qui précise que le Président de la République n’est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, mais est responsable si les propos ont été tenus en tant que candidat à la présidentielle. C’est évidemment le cas ici », confie l’avocat, selon qui la Cour de cassation a estimé en 1996 que les immigrés, bien que n’étant pas « une race », constituaient un groupe susceptible d’être concerné par la loi relative à la provocation à la haine raciale.

Le collectif devra attendre, toujours selon les textes de loi, un mois après que Nicolas Sarkozy ait quitté ses fonctions de président pour déposer plainte au Tribunal de grande instance de Paris. Ce pourra donc être en juin prochain... ou en juin 2017, selon les résultats de l’élection.

Chiffres et définitions

Les chiffres cités ci-dessous concernent la France métropolitaine en 2007 ; ce sont les plus récents de ceux publiés par l’Insee [2].

  • Un étranger est une personne qui réside en France et qui ne possède pas la nationalité française.

Une personne installée en France possédant la nationalité française et une autre nationalité (ou plusieurs) est considérée comme française.

En 2007, 16 % des étrangers étaient nés dans l’Hexagone.

  • Un immigré est une personne née à l’étranger avec une nationalité étrangère et qui est venue s’installer en France.

Une personne née française à l’étranger n’est donc pas un immigré.

  • Les populations étrangère et immigrée ne se confondent pas :

- certains immigrés, 40 % d’entre eux, ont acquis la nationalité française, les autres restant étrangers ;
- un étranger n’est pas nécessairement immigré : il peut être né en France (notamment les mineurs [3]).

GIF - 10.4 ko
Étrangers et immigrés (en millions de personnes)
France métropolitaine 2007.

En 2007, sur près de 62 millions d’habitants, la France métropolitaine comptait 5,1 millions d’immigrés (8,3 % de la population totale), dont 2,1 millions de nationalité française, et 3,6 millions d’étrangers vivant sur son sol (5,8 % de la population), dont 600 000 nés en France.

Le clip de Sarkozy qui fait campagne contre l’immigration

par Christian Losson, Libération, le 1er mai 2012


Sa campagne chasse plus que jamais sur les terres du FN. Le clip officiel du candidat-président s’adresse donc, sans surprise, très directement aux électeurs du Front national. Plus d’une minute sur les trois du clip de son second tour est consacrée à l’immigration, à la protection des frontières, au refus du droit de vote des immigrés, etc. Un passage suscite la polémique et commence à faire du buzz sur twitter. Il débute à 1m 04s : « La vérité, c’est que l’Europe ne peut plus continuer à être une Europe passoire, c’est que l’Europe doit avoir des frontières... » , dit Nicolas Sarkozy.

En guise d’illustration ; un panneau de douane (écrit en arabe, en français et catalan). Puis Nicolas Sarkozy poursuit : « ...que l’Europe doit vous protéger, que l’Europe doit vous défendre, que L’Europe doit être au service de la protection de notre civilisation et de notre mode de vie... » Le tout sur un long plan qui montre une descente de douaniers qui fouillent des gens censés évoquer des clandestins.



Notes

[1Le verbatim des déclarations de Nicolas Sarkozy le 1er mai 2012 (source :
RMC.fr) :

A la question « y a-t-il trop d’immigrés en France ? », Nicolas Sarkozy a répondu « oui » ce mardi sur RMC/BFMTV. Le président-candidat estime [...] qu’il y a « trop d’immigrés en France. Notre système d’intégration ne fonctionne pas. Parce qu’avant même que nous ayons conduit à l’intégration de ceux qui étaient accueillis sur notre territoire, d’autres arrivaient. Ayant accueilli trop de monde, nous avons paralysé notre système d’intégration. Je n’ai jamais plaidé pour une France fermée, je ne plaiderai jamais pour l’immigration zéro. La vérité c’est que quand vous invitez plus de monde que vous ne pouvez, vous n’intégrez plus : pas assez de logements, pas assez d’école, pas assez de travail » a expliqué le président-candidat.

[2Références :
http://www.observationsociete.fr/la...
et sur le site de l’Insee : http://www.insee.fr/fr/themes/docum...

[3Un mineur de nationalité étrangère et né en France peut opter pour la nationalité française à partir de l’âge de 16 ans.


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP