une pétition de la LDH pour qu’Edward Snowden bénéficie du droit d’asile en France


article une pétition de la LDH  de la rubrique Big Brother > Prism
date de publication : mercredi 17 juillet 2013
version imprimable : imprimer


La France a officiellement rejeté, jeudi 4 juillet, la demande d’asile d’Edward Snowden, en raison, selon Manuel Valls, des « liens forts de la France avec les États-Unis. »

La Ligue des droits de l’Homme ne partage pas ce point de vue. Tout au contraire, elle pense que, comme d’autres lanceurs d’alerte – tel Bradley Manning –, Edward Snowden doit être protégé. C’est pourquoi elle lance une pétition demandant au président de la République d’accorder à Edward Snowden le bénéfice du droit d’asile en France.


GIF - 24.5 ko
Dessin de Danziger, publié dans The Rutland Herald

Une pétition pour que la France accueille Edward Snowden

Paris, le 17 juillet 2013

Grâce au courage d’Edward Snowden, le monde a appris que la NSA et le FBI disposent d’un accès direct aux serveurs de neuf sociétés américaines exerçant dans le domaine de l’Internet, soit Microsoft (depuis 2007), Yahoo (depuis 2008), Google, Paltalk et Facebook (depuis 2009), Youtube et Skype (depuis 2010), AOL (depuis 2011) et, enfin, Apple (depuis 2012).

C’est grâce à sa détermination que nous avons pris connaissance de l’espionnage systématique dont faisaient les frais les citoyens et les institutions de l’Union européenne, via le programme Prism. Le président de la République a lui-même dénoncé ces pratiques et exigé qu’elles cessent immédiatement. En revanche, de leur côté, les autorités américaines, ainsi d’ailleurs que les grands acteurs privés directement impliqués, ont multiplié des déclarations qui vont du déni à la banalisation pure et simple d’un système d’écoute généralisé initialement présenté comme exclusivement destiné à lutter contre le terrorisme.

Mais corrélativement à ces déclarations, les lanceurs d’alerte tels que M. Snowden sont arrêtés, poursuivis et susceptibles d’être enfermés dans des conditions dégradantes. Juan Ernesto Mendez, rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, a déclaré, concernant le soldat Bradley Manning, soupçonné d’avoir été l’informateur de Wikileaks, qu’il avait subi « un traitement cruel » en étant tenu à l’isolement pendant des mois au cours de sa détention préventive aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, M. Snowden est légitime à penser qu’il ne bénéficierait pas d’une justice sereine et équitable sur le territoire des Etats-Unis qu’il a préféré quitter. Il est aujourd’hui demandeur d’asile, comme défenseur des droits et lanceur d’alerte. La France s’honorerait en lui offrant l’accueil qu’il mérite à ce double titre.

La LDH propose une pétition adressée au président de la République.

Cliquez ici pour signer cette pétition directement en ligne : http://www.ldh-france.org/Une-petit....

Monsieur le président de la République, je demande qu’Edward Snowden bénéficie du droit d’asile en France.

P.-S.

Lire à ce propos le billet de Gilles Sainati : Libertés : l’esprit de clôture et le monde


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP