Christian Lantenois, journaliste victime d’une terrible agression


article de la rubrique libertés > liberté d’expression / presse
date de publication : samedi 6 mars 2021
version imprimable : imprimer


Attaquer un journaliste, c’est attaquer la démocratie.



06/03/2021 : Christian Lantenois, lutte toujours contre la mort à l’hôpital de Reims, l’enquête sur cette terrible agression survenue samedi après-midi progresse à grands pas. Quelques jours après la mise en examen pour « tentative de meurtre aggravée » d’A. S. K., principal suspect de l’agression ultra-violente du photo-journaliste Christian Lantenois à Reims, un autre jeune homme a été placé en garde à vue vendredi 5 mars, puis mis en examen samedi 6 mars.

******

"Attaquer un journaliste, c’est attaquer la démocratie"

Nous apportons notre plus fort et inconditionnel soutien à Christian Lantenois, photojournaliste au journal l’Union, victime d’une lâche et barbare agression dans l’exercice de son métier, à sa famille et à la rédaction de l’Union toute entière.

Nous rejoignons le SNJ, bien d’autres instances et confrères pour rappeler que lorsqu’un journaliste est attaqué, c’est la démocratie toute entière qui est en danger."

********
01/03/2021 : "L’enquête, ouverte pour tentative de meurtre, « est toujours en cours » et il n’y a pas eu d’interpellation à ce stade, a-t-on indiqué à la sûreté départementale.

Christian Lantenois, 65 ans, a été agressé samedi après-midi 27/02/2021, alors qu’il couvrait des regroupements de jeunes dans le quartier Croix-Rouge. Lundi, il restait « dans un état critique, mais stable », au service réanimation du CHU de Reims, selon son quotidien.

Le photo-journaliste s’était spontanément rendu sur les lieux pour accompagner une consœur, alertée d’une possible rixe, selon la rédaction en chef du journal. Il était resté en retrait de sa collègue, dans sa voiture floquée du logo du journal. [1]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP