sondage ou bidonnage ?


article de la rubrique justice - police > le tout-sécuritaire
date de publication : samedi 7 août 2010
version imprimable : imprimer


Dans son édition du 6 août, Le Figaro publie les résultats d’un sondage qu’il avait commandé à l’Ifop [1], et les commente ainsi : « Sécurité : les annonces de la majorité » – Roms, déchéance de nationalité, peines planchers, vidéosurveillance – sont « plébiscitées ».

Rien de vraiment surprenant étant donné le choix des questions et la façon dont elles étaient posées. Une “enquête d’opinion” qui utilise sans vergogne les vieilles ficelles du discours sécuritaire [2].

[Mise en ligne le 6 août 2010, mise à jour le 7]



JPEG - 24.3 ko
La une du Figaro du 6 août 2010

Les questions posées

Le sondage censé évaluer « L’adhésion à différentes mesures de lutte contre l’insécurité » commence par la question générale suivante :

« Vous savez que le gouvernement a annoncé différentes mesures pour lutter contre l’insécurité. Pour chacune de ces mesures, vous me direz si vous y êtes très favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou très opposé ? »

suivie d’une liste d’annonces récentes du président de la République ou de la majorité :

  • contrôle par bracelet électronique des délinquants multirécidivistes pendant plusieurs années après la fin de leurs peines
  • retrait de la nationalité française aux ressortissants d’origine étrangère coupables de polygamie ou d’incitation à l’excision
  • instauration d’une peine incompressible de 30 ans de prison pour les assassins de policiers et de gendarmes
  • démantèlement des camps illégaux de Roms
  • retrait de la nationalité française pour les délinquants d’origine étrangère en cas d’atteinte à la vie d’un policier ou d’un gendarme
  • mise en place de 60 000 caméras de vidéo surveillance d’ici à 2012
  • condamnation à deux ans de prison pour les parents de mineurs délinquants en cas de non respect par ces derniers des injonctions de la justice (interdiction de fréquenter certains lieux ou personnes suite à leur condamnation...)

A aucun moment, le questionnaire n’aborde la question de savoir si la réponse proposée (retrait de la nationalité française, emprisonnement des parents de mineurs délinquants) est adaptée au problème posé (délinquance, absentéisme scolaire). A fortiori, la question de savoir si la répression est la bonne méthode pour résoudre ces problèmes de société n’est jamais évoquée.

On notera également la curieuse formulation de la question relative au « démantèlement des camps illégaux de Roms » – s’ils sont illégaux... – en remarquant que le problème des communes qui n’ont pas respecté leurs obligations légales en matière d’accueil de gens du voyage n’est pas abordé.

La méthodologie

Les interviews sur lesquelles repose ce sondage se sont déroulées entre le 3 et le 5 août. On peut s’étonner avec Jean-Michel Helvig dans La République des Pyrénées qu’un institut de sondage ait dérogé à un usage de la profession qui veut que l’on ne réalise pas d’enquêtes d’opinion pendant les vacances en raison des difficultés d’échantillonnage [3].

La méthodologie utilisée est annoncée en page 4 du rapport : « Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) ». Il s’agit donc d’un « questionnaire assisté par Internet » qui par définition ne peut concerner que des personnes branchées – mais le rapport ne donne aucune information permettant de justifier la représentativité de l’échantillon...

... Pour en savoir plus sur cet étrange “sondage”, lire cette page de Rue89 : « Sondage Ifop/Le Figaro sur la sécurité, la méthode en question ».
Une “enquête d’opinion” qui s’avère n’être qu’un élément d’une vaste manipulation de l’opinion – de la communication et non de l’information.

GIF - 17.6 ko
Source : le site de Chimulus

P.-S.

Compléments

  • Plébiscite des annonces de la majorité ? Ça reste à prouver : Le Post
  • Annonces sécuritaires, IFOP a déconné : owni

Notes

[1L’Ifop a pour PDG Laurence Parisot, présidente du MEDEF.

[2On lira avec intérêt le très bon article « Sondage “sécurité” : la réponse est dans la question » par Vincent Truffy, publié sur Mediapart, le 5 août 2010 : http://www.mediapart.fr/club/edition/pol-en-stock/article/050810/sondage-securite-la-reponse-est-dans-la-question

[3« Le discours sécuritaire ça marche... en paroles », éditorial de Jean-Michel Helvig, La République des Pyrénées, le 6 août 2010 :
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/08/06/le-discours-securitaire-ca-marche-en-paroles,149848.php


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP