six mois ferme pour Génération identitaire ?


article de la rubrique justice - police > justice
date de publication : vendredi 12 juillet 2019
version imprimable : imprimer


Délibéré le 29 août 2019.


(photo Romain Lafabregue/Afp)

INCROYABLE LES MOYENS DEPLOYES :

"Ils avaient été une centaine à s’installer sur la neige des cols alpins, à proximité de la frontière franco-italienne, au printemps 2018. Pour mener l’opération « Defend Europe » ou « Stop Migrants Alpes » dans cette zone de passage, ils avaient mobilisé deux hélicoptères, un avion, une grande barrière de plastique orange, des pick-up, et une ribambelle de doudounes bleu électrique." (in le Monde 12 juillet 2019)

(Photo empruntée au Dauphiné "les militants de génération identitaire au Col de l’ Echelle.")

DELIBERE le 29 AOUT :

"Le président, un porte-parole et un ex-cadre ainsi que l’association Génération identitaire comme personne morale, sont jugés ce jeudi 11 juillet au tribunal correctionnel de Gap, plus d’un an après les faits reprochés.

Le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, a requis six mois de prison ferme et l’interdiction d’exercer des droits civiques pendant un an à l’encontre des trois prévenus (...), et 75 000 euros d’amende, la peine maximale encourue à l’encontre de l’association Génération identitaire, jugée en tant que personne personne morale.

Ce jeudi 11 juillet 2019 après-midi, ces trois militants du groupe d’ultra-droite comparaissent devant le tribunal correctionnel pour « activités exercées dans des conditions à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ».

Et ce, du 21 avril 2018, le jour où une centaine de militants identitaires ont investi le col de l’Echelle pour bloquer la frontière et empêcher le passage de migrants, au 29 juin 2018. Dans les semaines qui ont suivi cette action, Génération identitaire avait établi des « patrouilles » pour « surveiller » ladite frontière." [1]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP