rendre hommage à celles et à ceux qui font avancer les droits des femmes


article de la rubrique discriminations > femmes
date de publication : lundi 8 mars 2021
version imprimable : imprimer


Sept vidéos avec celles et ceux qui font avancer les droits des femmes, à Toulon et au-delà. [[https://www.youtube.com/watch?v=CEgg_sHphyQ&list=PLbTnoIlrnoL5hWR3FlA9R300ZnFVKNsMz])


Du 2 au 5 mars, la LDH Toulon a accueilli les hommes et les femmes qui contribuent au combat pour les droits des femmes sur notre territoire. Leurs témoignages ont été enregistrés et vous pouvez voir et entendre celles et ceux qui, quoditiennement, apportent leur expertise pour aider, accompagner, soutenir, les femmes et les enfants qui rencontrent des difficultés. Plusieurs autres structures et associations n’ont pas pu, pour des raisons liées à leurs obligations, participer à cet hommage mais nous savons ce qu’elles font, jour après jour, pour les droits des femmes. Qu’ils, qu’elles soient, tous et toutes, sincèrement remercié-e-s.

Lien pour voir les vidéos et entendre les témoignages :
https://www.youtube.com/watch?v=CEgg_sHphyQ&list=PLbTnoIlrnoL5hWR3FlA9R300ZnFVKNsMz

(Journaliste vidéaste : Marion COLANGELO)

******
Malgré Olympe de Gouges qui publie, en 1791, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne  : "La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits" (art. 1), la Révolution française ne modifie pas la condition des femmes et ne leur ouvre pas le chemin de la citoyenneté. Au contraire, en 1804, le Code civil institutionnalise l’infériorité de la femme qui "doit obéissance à son mari". [1]

******
La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes a été adoptée en 1979.

******

" La Journée des Droits des Femmes est née en Russie :

Le 8 mars 1917, à Petrograd, devenue Saint-Petersbourg, des femmes descendent dans les rues pour faire entendre leur voix. Elles réclament de quoi manger et le retour de leurs époux partis au combat : c’est le début de la Révolution russe mais aussi celle des femmes du globe. Face à la misère et au froid, elles font grève et demandent la paix en marchant pacifiquement.

C’est ainsi que la date du 8 mars est devenue une date-clé. En 1921, Lénine proclame le 8 mars comme étant la Journée des Femmes, en mémoire à celles qui ont fait naître la Révolution russe. Discours et affiches de propagande invitent les travailleuses opprimées à se rallier aux contestations communistes pour défendre leurs droits.

Après la Seconde guerre mondiale, on célèbre la gent féminine lors de la Journée des Femmes un peu partout en Europe, aux Etats-Unis et en U.R.S.S. En France, le mouvement "Femmes Solidaires" de l’Union des Femmes Françaises (UFF), qui compte 1 million d’adhérentes en 1947, procède à des avancées en matière de droits. Le 8 mars est désormais intrinsèquement lié à la lutte des femmes dans le monde

On le sait peu, mais en 1982, la psychanalyste et militante MLF Antoinette Fouque a œuvré pour convaincre le président de la République de l’époque, François Mitterrand, de reconnaître le 8 mars comme la Journée des droits des femmes. Elle souhaitait même à l’époque que cette journée soit chômée, fériée et payée !" [2]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP