pourquoi eux y arrivent-ils ?


article de la rubrique droits sociaux > santé
date de publication : mercredi 8 mai 2019
version imprimable : imprimer


Les Autrichiens ont renoncé au nucléaire, par référendum, il y a plus de 40 ans. En Autriche, 70% de l’électricité sont issus des énergies renouvelables.


(République d’Autriche (AT) Population 8 846 000 -2018 - Le 9e président de l’Autriche, Alexander Van der Bellen est entré en fonctions le 26 janvier 2017.)

"Il y a plus de 40 ans, une centrale nucléaire flambant neuve est construite sur le site de Zwentendorf, à 60 km de Vienne, centrale qui doit fournir en électricité 1 800 000 foyers.

Elle ne sera jamais mise en service car en 1978, les Autrichiens disent non à l’énergie atomique.

Le pays vise 100% d’électricité verte en 2030 :

Pour compenser cette perte, dans un premier temps, l’Autriche a fait construire une centrale à charbon, toute proche de Zwentendorf.

Mais elle aussi devrait bientôt fermer ses portes. Car le pays mise sur le renouvelable et vise 100% d’électricité verte en 2030.

Aujourd’hui, déjà 70% de l’électricité autrichienne sont issus des énergies renouvelables, notamment grâce à l’énergie hydraulique et aux dizaines de centrales installées le long du Danube, comme Altenwörth où travaille Florian Seidl.

La France a la chance d’avoir, comme l’Autriche, de nombreux fleuves qui pourraient être utilisés comme sources d’énergie renouvelable, explique-t-il. Et en Autriche, on voit que le prix de l’électricité est légèrement en-dessous de la moyenne européenne. Cela prouve donc que les principales énergies renouvelables ne coûtent pas si cher !

L’hydroélectricité représente 12% de la production électrique en France contre 60% en Autriche.

Le pays milite par ailleurs contre le nucléaire à échelle européenne." [1]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP