plus de 55 000 arrestations en Turquie


article de la rubrique libertés > liberté d’expression / presse
date de publication : mercredi 3 janvier 2018
version imprimable : imprimer


Un concert de solidarité pour les droits et les libertés en Turquie le samedi 10 février 2018, salle Olympe de Gouges, Paris [1]


(Photo AFP)

"Un tribunal d’Istanbul a ordonné vendredi la remise en liberté conditionnelle d’un comptable du quotidien d’opposition Cumhuriyet, accusé de liens avec le putsch manqué du 15 juillet 2016, après 267 jours de détention, a annoncé le journal sur son site.

Au total, 17 dirigeants, journalistes et autres employés actuels ou anciens de Cumhuriyet, sont jugés pour "activités terroristes", une affaire qui cristallise les inquiétudes liées à l’érosion de la liberté de la presse en Turquie.
Le patron de Cumhuriyet Akin Atalay, son rédacteur en chef Murat Sabuncu et son journaliste d’investigation vedette Ahmet Sik sont toujours en détention.

Le procès des collaborateurs de Cumhuriyet, dont la prochaine audience aura lieu le 9 mars, suscite l’inquiétude des partenaires occidentaux de la Turquie, où plus de 55.000 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’état d’urgence instauré après le putsch manqué.

La Turquie occupe la 155e place sur 180 au classement de la liberté de la presse établi par l’ONG Reporters sans frontières (RSF)." [2]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP