libérée, enfin ! Kylie Moore est libre


article de la rubrique international > justice internationale
date de publication : vendredi 1er janvier 2021
version imprimable : imprimer


Kylie Moore-Gilbert a été libérée d’Iran après plus de 800 jours de détention.


"C’est la fin d’une longue épreuve pour Kylie Moore-Gilbert. La chercheuse australo-britannique, spécialiste du Moyen-Orient, a été libérée d’Iran, mercredi 25 novembre 2020, après plus de 800 jours de détention. Elle avait été condamnée par le régime iranien pour espionnage au profit d’Israël. Sa libération a été acceptée par Téhéran en échange de trois Iraniens. Bien que soulagée de recouvrer la liberté, la chercheuse a reconnu que son départ d’Iran allait avoir un goût « doux-amer », et ce, en dépit des « injustices » subies." [1]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP