lettres ouvertes à 2 présidents, Abdelaziz Bouteflika et Emmanuel Macron


article de la rubrique colonies
date de publication : mardi 15 août 2017
version imprimable : imprimer


L’universitaire Brahim Senouci rappelle quelques épisodes particulièrement odieux commis en Algérie lors de la conquête notamment, l’oasis de Zaatcha qui fut en 1849 le lieu d’un massacre "historique" et plaide pour la restitution des crânes des résistants à l’ Algérie.


Les restes d’Algériens conservés dans un musée à Paris (DR).

Brahim Senouci demande "le retour en Algérie des restes des résistants algériens à la colonisation, restes qui se trouvent actuellement encore dans des musées français. Cela marquerait symboliquement la fin du primat de la mythologie coloniale."

"Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a affirmé à Alger que l’affaire de la restitution des crânes de résistants algériens du début de la colonisation française, dont les restes mortuaires sont au Musée de l’homme de Paris, était "prise en charge par l’Etat". (ALGER – 16 Juin 2016)

"Entre les deux rives de la Méditerranée, une authentique relation d’amitié implique la fin du séquestre de ces restes mortuaires. Le retour et l’inhumation en Algérie des crânes des insurgés de Zaatcha seraient un acte précieux de mémoire, de réparation et d’humanité." - Rosa Moussaoui.

N.B. : les textes et la photo ci-dessus sont extraits des articles rassemblés sur http://ldh-toulon.net/-loi-du-23-fev-05-.html - Rubrique : La reconnaissance du passé colonial.

Les lettres adressées le 16 juin 2017, par Brahim Senouci aux 2 présidents sont sur ce site.

POUR EN SAVOIR PLUS : [1]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP