le silence comme seule arme


article de la rubrique les étrangers > à Toulon
date de publication : mardi 28 mai 2019
version imprimable : imprimer


Des Cercles de Silence dans toute la France et un Cercle de Silence exceptionnel à Toulon, le 24 mai 2019.


Initiés par les frères franciscains de Toulouse en 2007, les cercles de silence se sont multipliés partout en France.

Les Cercles de Silence regroupent des citoyens de tous horizons qui devant l’enfermement systématique des « sans-papiers » dans les Centres de Rétention Administrative (CRA), l’accueil indigne des migrants, le sort fait aux Mineurs Non Accompagnés, s’élèvent contre les atteintes à l’humanité.

Les membres des Cercles de Silence expriment la force de leur réprobation et de leur interrogation avec les moyens de la non-violence : le silence.

(lecture du très beau poème de Warsan Shire [1])

HOME (poème de Warsan Shire - Extraits)

Personne ne quitte sa maison
A moins d’habiter dans la gueule d’un requin
Tu ne t’enfuis vers la frontière
Que lorsque toute la ville s’enfuit comme toi. (...)
Ces regards haineux
Ils nous glissent dessus
Parce que leurs coups
Sont beaucoup plus doux
Que de se faire arracher un membre.
Ou les mots sont plus tendres
Que quatorze types entre tes jambes
Et les insultes sont plus faciles
A avaler
Que les gravats
Que les morceaux d’os
Que ton corps d’enfant
Mis en pièces. (..)
Personne ne quitte sa maison
A moins que ta maison ne chuchote grassement à ton oreille
Pars
Fuis moi
Je ne sais pas ce que je suis devenue
Mais je sais que n’importe où
Vaut mieux qu’ici.

Notes

[1

Word - 32 ko

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP