le 6 mars à Lorgues (Var) : une marche contre l’inacceptable


article de la rubrique discriminations > homosexuels
date de publication : dimanche 7 mars 2010
version imprimable : imprimer


Samedi 6 mars 2010, environ 300 personnes, répondant à l’appel de la section de Draguignan de la Ligue des droits de l’Homme, ont silencieusement défilé dans les rues de Lorgues pour soutenir Laurent, jeune artiste installé dans la ville depuis un an.

Les 15, 16 et 17 février derniers, Laurent avait reçu d’effrayantes lettres de menace. Signées « Les vrais Lorguais », les missives, émaillées d’injures homophobes et racistes ainsi que de croix gammées, lui enjoignaient, sous peine de mort, de quitter Lorgues au plus vite.
Dans la troisième lettre, Elodie, employée municipale et Louisa, conseillère municipale étaient menacées de la même façon.

Des commentaires sur cette page, où on apprend que la municipalité de Lorgues n’a pas jugé opportun de participer à la marche.

[L’appel a été publié le 26 février 2010 – mise à jour le 7 mars]



Appel

MARCHE SILENCIEUSE À LORGUES
le samedi 6 mars 2010 à 10h30

Les 15, 16 et 17 février derniers, Laurent, jeune artiste lorguais, a reçu des lettres anonymes effrayantes. Assorties de « croix gammées » et d’injures racistes et homophobes, ces lettres signées « Les vrais Lorguais » l’enjoignaient de quitter Lorgues et le menaçaient de mort.
De plus, sur la 3ème lettre anonyme, une employée municipale et une conseillère municipale étaient menacées de la même façon.
Des plaintes ont été déposées, une enquête est en cours.

Face à l’inacceptable, la « Ligue des Droits de l’Homme » L. D.H. Dracénie et le « Collectif des Libertés Var Est » organisent une Marche Silencieuse et comptent sur la participation de tous. La L.D.H. combat depuis toujours pour l’égalité en dignité et en droits de chaque citoyen.

Rendez-vous samedi 6 mars à 10h30, devant le centre culturel de Lorgues


LDH Dracénie : Maison de la Solidarité Bd J. B. De Trans - 83300 - Draguignan - Tél : 04 94 68 20 98

JPEG - 41.1 ko
Lorgues, le 6 mars 2010 (photo M.B.)

A la fin de la marche de samedi 6 mars, le texte suivant a été lu par une représentante de la section LDH de Draguignan :

« Nous vous remercions pour votre présence ici, à Lorgues pour soutenir dans leur épreuve Laurent, Louisa et Elodie. Ce qui nous rassemble aujourd’hui, ce sont nos valeurs communes d’Egalité, de Liberté et de Fraternité, bafouées par des écrits et des signes infâmants (croix gammées). Louisa, Laurent et Elodie, ancrés dans cette ville et qui participent activement à la vie sociale et culturelle de leur cité, au service de leurs concitoyens, ressentent souffrance morale et humiliation. Face à ces victimes menacées nous rappelons l’article I de la déclaration universelle de Droits de l’Homme : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit » Ce qui induit la sûreté de tout citoyen, article II de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Le but de toute association politique est la conservation des Droits naturels et imprescriptibles de l’homme : ces Droits sont : la Liberté, la Propriété, la Sûreté et la résistance à l’oppression. » Face à l’intolérance, au racisme, à l’homophobie, à la xénophobie, à la fragmentation sociale, à la chasse aux étrangers, aux discriminations de toute sorte, la Ligue des Droits de l’Homme condamne ces méthodes sournoises et lâches et rappelle que notre société se bâtit dans la solidarité et le respect. La lutte doit continuer sans relâche et la Ligue des Droits de l’Homme compte sur chacun d’entre nous. Elodie, Laurent et Louisa, nous sommes à vos côté. Aujourd’hui comme demain, nous serons vigilants. »

[Repris du blog de la section de Draguignan de la LDH]



Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP