la croisade des ultras papistes est partie du Var


article de la rubrique extrême droite > l’extrême droite catho
date de publication : lundi 22 janvier 2007
version imprimable : imprimer


L’Eglise est contre l’IVG et contre le préservatif, seule arme de préservation massive contre l’épidémie de sida.
Maintenant, sous l’impulsion des traditionalistes et autres intégristes du diocèse de Fréjus-Toulon, la voilà qui s’en prend à cette "vache sacrée", le Téléthon ...

Décidément, Toulon n’a pas de chance : après avoir réussi à se débarrasser d’un maire FN, la ville est maintenant
dotée d’un évêque qui appelle à défiler avec l’extrême droite.

[Première mise en ligne, le 16 janvier 2007,
mise à jour, le 22 janvier 2007]

La croisade d’ultras papistes

Défendant les options de Benoît XVI, ils se sont rallié une partie des évêques

Par Catherine Coroller, Libération, vendredi 8 déc. 2006

Les légions catholiques réactionnaires ont gagné la première manche. En lançant la campagne contre l’argent que l’AFM (Association française contre les myopathies), organisatrice du Téléthon, consacre à la recherche sur les embryons, elles se sont placées au centre du jeu, contraignant les responsables de l’AFM à se justifier, et la hiérarchie catholique à se positionner clairement sur le sujet. Pour la seconde manche, voire la belle, réponse demain soir. Si la croisade des ultras a semé le doute dans l’esprit des donateurs, et que « les dons ont chuté, [nous les catholiques], on aura honte. S’ils ont augmenté, on dira que l’Eglise catholique n’est rien. De toute façon, on y perd », affirmait mardi Philippe Barbarin, archevêque de Lyon [1].

Tribune. Dans cette bataille, ce n’est pas la hiérarchie catholique qui a commencé, elle rame plutôt derrière les légions ultras. L’affaire démarre le 8 novembre, jour où le diocèse de Fréjus-Toulon met en ligne sur son site Internet une tribune d’un certain Pierre-Olivier Arduin, « responsable de la formation éthique » et de la « commission bioéthique et vie humaine » de l’évêché. Dans sa tribune intitulée « Il n’est plus possible de participer au Téléthon », ce « doctorant en bioéthique » remet en cause le diagnostic préimplantatoire (DPI), « dont l’objectif est [selon lui], de trier les embryons pour éliminer ceux qui sont malades » [2]. Arduin n’est pas un naïf paroissien. Proche de l’Alliance pour les droits de la vie et de la Fondation Jérôme-Lejeune, associations de la mouvance « pro-life » (contre l’avortement et l’euthanasie), admirateur de la députée Christine Boutin (fer de lance de la bataille contre le Pacs), il s’est présenté aux élections européennes de 2004 sur la liste Alliance royale. Et l’évêque du diocèse n’appartient pas non plus à la gauche de l’Eglise catholique. Il est issu de la Communauté charismatique de l’Emmanuel, très conservatrice sur les questions de société.

Dans cette affaire, Arduin plaide non coupable. L’an dernier, il avait produit un texte du même tonneau mais ne l’avait pas mis en ligne. Cette année, il a cédé aux sirènes de l’Internet. La presse locale s’en est fait l’écho. Et la polémique a enflé. Les journalistes présents à Lourdes où se déroulait l’Assemblée plénière des évêques de France ont interpellé les hiérarques catholiques. « On a vu apparaître un clivage parmi les évêques, rapporte Gérard Leclerc, éditorialiste à l’hebdomadaire France catholique. Il y en a qui se sont dit : "C’est l’occasion pour nous de dire des choses, de marquer notre position sur la recherche sur l’embryon." D’autres au contraire se sont dit : "Attention, il ne faut pas qu’on s’embarque dans une croisade anti-Téléthon. Si cette campagne accuse une baisse très sensible des dons, c’est toute la dynamique du Téléthon qui va s’enrayer, et on ne nous le pardonnera pas." » Parmi les hiérarques les plus critiques à l’égard de l’AFM, André Vingt-Trois, évêque de Paris, estime que « ce n’est pas parce que le Téléthon est une oeuvre généreuse qu’on doit signer un chèque en blanc et estimer que tout ce qu’ils font est bien » .

« Effondrée ». Ce faisant, il colle à la doctrine officielle puisque Benoît XVI, comme Jean Paul II avant lui, s’oppose à la recherche sur les embryons. Mais sans doute court-il également, comme les évêques qui partagent ses vues, après une base catholique qui a considérablement changé durant les trente dernières années dans sa composition et son positionnement. « L’Eglise qui se voulait progressiste s’est effondrée, les forces dominantes appartiennent aux communautés nouvelles : charismatiques, jeunes congrégations...  », explique Gérard Leclerc. Sur les questions de liturgie, ces trentenaires sont modernes, rien à voir avec les traditionalistes partisans de la messe en latin, sur les questions d’éthique et de morale, en revanche, ils sont extrêmement conservateurs. Pour eux, une chute des dons ne serait pas dramatique. Elle leur permettrait au contraire de mesurer leur pouvoir de nuisance.

Catherine Coroller

________________________________

Pierre-Olivier Arduin élu « Laïc catholique de l’année 2006 »

GIF - 17.9 ko
Var-Matin, 18 déc. 2006.

Le 3 janvier 2006, le site du Salon Beige [3] annonçait les résultats de son sondage : les 861 votants avaient élu Pierre-Olivier Arduin, au motif que « son texte sur le Téléthon a suscité un "réveil éthique" des catholiques, évêques en tête ». Victoire fragile : Pierre-Olivier Arduin (34 ans) avec 38,8% des suffrages ne l’a emporté que de très peu sur le Dr Xavier Dor (77 ans) à 38,6%.

Le lendemain, Pierre-Olivier Arduin,après avoir exprimé sa « confusion » d’avoir été choisi, poursuivait
« Il faut bien dire que les enseignements des papes Jean-Paul II et Benoît XVI sur le sujet du respect de la vie humaine et toutes les questions afférentes sont d’une clarté étonnante, jusque dans leurs implications prudentielles pour nous laïcs. »

Et il terminait en souhaitant
«  partager ce "titre" avec tous ceux qui travaillent en faveur de l’annonce de l’Evangile de la Vie. Comment les citer tous ? Bien sûr mon Evêque sans lequel le débat aurait pu faire long feu ainsi que des personnalités comme le Père Lelièvre, Jean-Marie Le Méné de la Fondation Jérôme Lejeune, Philippe de Saint-Germain de la Fondation de service Politique, Tugdual Derville de l’Alliance pour les Droits de la Vie, Cécile Edel de Choisir la Vie et bien sûr le docteur Xavier Dor à qui je souhaite rendre hommage. »

A Paris, plusieurs milliers de manifestants contre l’avortement

par Catherine Coroller, Libération, 22 janvier 2007

Plusieurs milliers de personnes ­ 15 000 selon les organisateurs ­ ont défilé hier dans Paris contre l’avortement à l’appel du collectif « 30 ans ça suffit ». Parmi les personnalités soutenant cette marche, Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon [4], d’où a été lancé un boycottage du dernier Téléthon au motif que celui-ci encourage la recherche sur l’embryon. « En raison du contexte électoral », les Associations familiales catholiques avaient officiellement appelé pour la première fois à la manifestation.

Dans le cortège, des conseillers régionaux FN, l’abbé Guillaume de Tanoüarn (chef de file des catholiques traditionalistes) et des délégations venues d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Irlande et du Portugal où un référendum sur la dépénalisation de l’avortement doit avoir lieu le 11 février. Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, flanqué de son numéro deux, Guillaume Peltier, a fait une apparition. Lui ne demande pas le retrait de la loi Veil sur l’avortement, mais une « grande politique familiale permettant aux femmes de garder leur enfant ».

Notes

[1Le montant des promesses de dons enregistrées, au niveau national, par le Téléthon, au soir du dimanche 10 décembre, s’élevait à un peu plus de 101 millions d’euros – deux millions de plus qu’en 2005, à la même heure.

Cependant, d’après Var-Matin du 19 janvier 2007, la coordinatrice départementale devait constater une légère baisse des résultats pour le Var.

[4Quatre évêques ont apporté leur soutien à cette manifestation : Guy Bagnard (évêque de Belley-Ars), Raymond Centène (évêque de Vannes), Dominique Rey (évêque de Fréjus-Toulon), Jean-Pierre Cattenoz (archevêque d’Avignon). [Note de LDH-Toulon]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP