la LDH en congrès (8, 9 et 10 juin)


article de la rubrique droits de l’Homme > la LDH
date de publication : vendredi 14 juin 2019
version imprimable : imprimer


Le congrès a adopté deux résolutions et le Président de la Ligue a souligné l’escalade autoritaire et les coups préoccupants portés aux libertés publiques et à l’égalité des droits en France.


Le congrès a adopté deux résolutions :

CONFORTER LA PERSPECTIVE D’UNE BIOÉTHIQUE POUR TOUTES ET TOUS AUTOUR DE CINQ PRINCIPES

La LDH s’appuie sur cinq grands principes qui doivent prévaloir lors de l’examen de tout sujet de bioéthique : une approche démocratique, le respect de la personne, l’égalité, la non marchandisation, la liberté et l’indépendance de la recherche menée en respect des règles éthiques.

AU COEUR DES LUTTES POUR L’ÉGALITÉ : LES DROITS DES FEMMES

La LDH défend une société mixte dans laquelle les femmes et les hommes sont libres et égaux en dignité et en droits indivisibles et universels.

****

DANS LES CHANGEMENTS SOCIÉTAUX, PENSER L’AVENIR

Retour sur le congrès 2019 de la Ligue des droits de l’Homme, par Malik Salemkour, président de la LDH

"Du 8 au 10 juin, la Ligue des droits de l’Homme a tenu son 90e congrès national à Saint-Denis (93). Elle a ainsi réuni plus de 219 délégués, venus de l’hexagone et des territoires ultra-marins, représentants des sections, des fédérations et comités régionaux.

Pendant ces trois jours, la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a traité des enjeux internationaux en donnant la parole aux présidents de la FIDH, l’AEDH et EuroMed Droits. Tous ont insisté sur l’ampleur des crises qui nous menacent. L’accent a ainsi été mis sur la nécessaire solidarité internationale, face à un recul sans précédent des espaces de liberté, sur l’importance de la défense des droits qui, plus que jamais, nous unit.

Cette année a aussi été marquée en France par une escalade autoritaire et des coups préoccupants portés aux libertés publiques et à l’égalité des droits. Dans ce contexte tendu, la LDH a rappelé solennellement l’engagement initié, avec plus de cinquante organisations, pour la défense des libertés publiques.
(...)

Malik Salemkour a été réélu président. La tâche sera lourde. Elle appelle l’engagement de toutes celles et de tous ceux qui entendent vivre dans un monde où la solidarité, la liberté et l’égalité soient plus que jamais des valeurs d’avenir, un avenir à construire ensemble." [1]

Paris, le 10 juin 2019

Notes

[1Tout lire : https://www.ldh-france.org/


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP