chômage, on a laissé passer ça !


article de la rubrique démocratie > coups de gueule
date de publication : mercredi 6 novembre 2019
version imprimable : imprimer


La réforme de l’assurance chômage prévoit un certain nombre de restrictions à partir du 1er novembre 2019. Voir article du Monde.fr/les decodeurs "Huit cas concrets" [1]


Principales nouveautés prévues au 1er novembre 2019 :

"La réforme de l’assurance chômage prévoit un certain nombre de nouveautés à partir du 1er novembre 2019. Le point avec Service-public.fr suite à la publication au Journal officiel du 28 juillet 2019 de deux nouveaux décrets. [2]

Durée minimale de travail
Pour avoir droit au chômage, il faudra avoir travaillé 130 jours (910 heures soit 6 mois) sur les 24 derniers mois (contre 4 mois sur les 28 derniers mois jusqu’à présent). (mauvaise pioche pour les personnes en emploi précaire dont souvent, les jeunes et les femmes peu qualifié-e-s - Ndlr)

Rechargement des droits
Le seuil minimum sera porté à 6 mois (contre 1 mois à ce jour). Il faudra avoir travaillé 6 mois pour bénéficier du rechargement de ses droits. (et ils passent où les droits non reversés à la personne qui travaille ? Ndlr)

Réduction de l’indemnité en fonction des revenus
Les salariés ayant des revenus supérieurs à 4 500 € bruts par mois subiront une réduction de leur indemnité de 30 % à partir du 7e mois avec un plancher fixé à 2 261 € nets par mois. (toujours pas de réaction ?? Ndlr)

Démission
Les salariés ayant au moins 5 ans d’ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l’assurance chômage en cas de démission pour réaliser un projet professionnel. (on a bien lu : "pourront" et que faudra t-il apporter pour attester d’un projet professionnel ?? .... Ndlr)

Indépendants
Les travailleurs indépendants pourront toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois." (là aussi, faut décrypter "sous certaines conditions ...." Ndlr)

La suite arrive, voir Post-scriptum et le "nouveau mode de calcul".

Publié le 02 août 2019 - Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

P.-S.

D’autres mesures concernant la réforme de l’assurance chômage entreront en vigueur plus tardivement comme, par exemple :
*la mise en place au 1er janvier 2020 d’accompagnements spécifiques pour les nouveaux inscrits à Pôle emploi mais aussi pour les travailleurs précaires (alternance ou cumul prolongés entre contrats courts et chômage) ;
*le nouveau mode de calcul des indemnités chômage calculées, à partir du 1er avril 2020, non plus sur les seuls jours travaillés mais sur le revenu mensuel du travail.


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP