à Sanary, Big Bernhard is watching you


article de la rubrique Big Brother > vidéosurveillance
date de publication : vendredi 18 septembre 2009
version imprimable : imprimer


La ville de Sanary-sur-mer a été retenue pour tester l’utilisation par la police nationale du dispositif municipal de vidéo-surveillance : depuis cet été, les images envoyées au poste de surveillance de la police municipale, par les quarante caméras de vidéo-surveillance installées sur l’espace public de la commune, parviennent également au commissariat de la police nationale. Ce « centre de supervision urbaine » permet d’assurer une surveillance permanente et rend possible une intervention rapide.

Jeudi 17 septembre 2009, un des sujets de l’édition varoise du journal télévisé de France 3 était consacré au développement de la vidéo-surveillance dans cette “ville-pilote” – pour voir cette émission, cliquer ici (les parties intéressantes commencent à 0m58s, puis à 2m54s). En fin d’émission, nous apprendrons que la commune sera dotée à terme de 20 caméras supplémentaires.

Nous revenons ci-dessous sur l’argumentation utilisée par le maire, Ferdinand Bernhard, pour justifier cette orientation sécuritaire. L’exemple de Sanary devrait s’étendre dans un proche avenir. Il semble en effet prévu de mettre au point un « centre de supervision urbaine » à Toulon d’ici la fin de l’année.


JPEG - 20.3 ko
Le préfet en visite au centre de supervision urbaine de Sanary, mis en place fin juillet 2009 au commissariat de Sanary. (Photo : Éric Estrade)

Outre les quarante caméras de surveillance “mobiles” et télécommandées qui y sont installées, cette charmante commune de 17 000 habitants a inauguré cet été un « centre de supervision urbaine » qui permet aux images de parvenir également au commissariat qui peut ainsi les visionner en direct.
24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, deux policiers scrutent les écrans...

Le dispositif est censé faire baisser la délinquance : « depuis qu’on a eu ces caméras, on a eu des résultats  » a déclaré le maire. Ferdinand Bernhard n’a pas donné plus de précision, mais dans le cours de cette émission, il a été fait allusion au fameux rapport coordonné par l’inspection générale de l’administration selon lequel les crimes et délits baisseraient « deux fois plus vite » dans les villes équipées de « vidéo-protection ».

Il n’est pas possible de se référer à un rapport dont les conclusions sont d’ailleurs fortement contestées, dans la mesure où il n’a pas été rendu public. Mais on trouve des chiffres qui semblent témoigner de la baisse de la délinquance à Sanary dans le N° 115, novembre-décembre 2008, de la revue municipale Mieux vivre à Sanary [1]. D’après le tableau qui comporte des chiffres de la délinquance pour septembre 2007 et septembre 2008, la “délinquance de proximité” aurait baissé à Sanary de 39 % en un an : le nombre d’événements serait passé de 90 à 55 – mais dans ces totalisations, les vols dans les véhicules (vols à la roulotte) comptent pour plus de la moitié, passant de 57 à 32. En y ajoutant quelques autres délits – l’usage de stupéfiants qui passe de 16 à 20 et le délit de travail clandestin qui diminue de 7 à 1 – le mensuel municipal se permet de conclure qu’en un an la délinquance générale aurait baissé de 10 %... Comment accorder le moindre crédit à des conclusions qui reposent sur des études aussi frivoles ?

GIF - 22.9 ko
Vivre mieux à Sanary N°115.

Ferdinand Bernhard a également affirmé que la vidéo-surveillance «  a permis d’élucider un certain nombre d’affaires qu’on n’aurait pas pu élucider autrement certainement ». Là encore, le maire n’a donné aucune précision, et nous n’avons trouvé qu’une seule “affaire” relevant du commissariat de Sanary dans le document où le ministère de l’Intérieur recense les “succès” imputables à la vidéo-surveillance pour la période de janvier à juillet 2009 [2] :

BANDOL (83) – Circ. SANARY-SUR-MER

Le 13 juin 2009 à 3H30, après avoir passé la nuit à jouer et à gagner au casino de BANDOL
(83), C., 43 ans, regagnait le parking de l’établissement en possession de ses gains, 4800 €.
Alors qu’il circulait, il était abordé par deux individus montés sur un scooter qui l’agressaient et lui dérobaient son numéraire.
Grâce à l’exploitation des bandes de vidéoprotection du casino, les policiers pouvaient extraire la photographie d’un premier individu défavorablement connu, C., 19 ans, lequel suivait la victime.
Ce dernier était interpellé à son domicile à TOULON (83) le 17 juin 2009 à 6H00. Il
s’évertuait à nier les faits et était ensuite placé en détention provisoire.
Son complice, B., 19 ans, défavorablement connu, est activement recherché.

Ferdinand Bernhard est sans doute très sensible à ce genre d’incident. Il déploie en effet depuis plusieurs années une énergie considérable pour développer un tourisme de très haut de gamme à Sanary – avec notamment la création d’un casino [3].

Mais la motivation essentielle de Ferdinand Bernhard pour développer la vidéo-surveillance à Sanary est sans doute ailleurs : il sait que dépenser de l’argent public pour mettre ses concitoyens sous surveillance est une façon d’« acheter des voix ».

_______________________

Éric, mulhousien en vacances à Sanary...  [4] :

Lundi 18 août 2008

Bonjour à toutes et tous,

J’aime beaucoup Sanary.

Des souvenirs d’enfance & d’ado, laissés le long du port, sur les plages et dans les bars ... se jettent sur moi dès que je me trouve sur place.

Aussi, je ne manque pas une occasion d’y emmener ma famille, pour lui faire découvrir, loin des passages touristiques, une autre vue sur cette charmante ville.

En déambulant tranquillement sur le port un superbe panneau attira mon attention :

JPEG - 30.3 ko

Les élus qui ne sont jamais à court d’idées pour restreindre nos libertés, ont une particularité dans le sud de la France ... c’est d’avoir durant leurs scolarités dû (trop) lire Marcel Pagnol ...
Ce qui produit à l’arrivée, un sens de l’humour hors du commun ...

Bésitos à toutes et tous.
Éric

Mais non, Éric, ce n’est pas de l’humour de la part de Ferdinand Bernhard... c’est un calcul !

Notes

[1Référence : http://www.sanarysurmer.com/iso_alb..., page 14

[2Voir, sur le site du ministère de l’Intérieur : http://www.videoprotection.interieu....

[3Référence : « Le maire relance la partie pour ouvrir un casino », Var Matin, jeudi 9 juillet 2009.]

Voir également le compte-rendu d’un conseil municipal à Sanary.

[4Le blog d’Éric : http://monmulhouse.canalblog.com/.


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP