Venezuela : "Nous avons besoin de vous"


article de la rubrique international > Hors Europe
date de publication : mercredi 5 juin 2019
version imprimable : imprimer


Lorent Saleh, Prix Sakharov 2017 pour la liberté de l’esprit, a été reçu au Sénat le 29 mai. Il demande l’aide de la France.


Sénat le 29 mai 2019 :

"M. Lorent Saleh, co-récipiendaire du Prix Sakharov 2017 pour la liberté de l’esprit (décerné à l’Opposition démocratique au Venezuela), a décrit devant les sénateurs mercredi 29 mai le véritable martyre du peuple vénézuélien.

M. Christian Cambon (Les Républicains - Val-de-Marne), président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, a souligné la dignité et le courage de l’opposition au régime Maduro qui manifeste pacifiquement. "Nous apportons notre plein soutien à l’Assemblée nationale vénézuélienne et à son président Juan Guaido, reconnus par la France comme institutions démocratiquement élues."

"La France continuera à œuvrer, notamment au sein du groupe de contact international, pour l’ouverture de couloirs humanitaires, pour la médiation en vue d’une solution politique, et pour que la Cour Pénale Internationale puisse œuvrer pour que les crimes commis au Venezuela ne restent pas impunis" a déclaré Christian Cambon.

Le témoignage de M. Saleh est disponible en VOD sur le site du Sénat [2]

*******

"Le 7 mai, sept députés de l’opposition vénézuélienne vont faire l’objet de poursuites pénales pour leur soutien à Juan Guaido lors de son appel au soulèvement contre Nicolas Maduro, dont l’ex-chef du renseignement a fait défection et a vu, de ce fait, les sanctions américaines à son encontre levées."

"Les Etats-Unis ont levé les sanctions contre l’ancien chef espion du président Nicolas Maduro au Venezuela, dans l’espoir de pousser d’autres hauts gradés de l’armée à faire défection au profit de l’opposant Juan Guaido. Parallèlement, le Pentagone a annoncé que le navire-hôpital américain USNS Comfort serait déployé en juin pour 5 mois dans les Caraïbes et en Amérique latine pour une "mission humanitaire d’assistance médicale en soutien aux partenaires régionaux" confrontés à la crise vénézuélienne."

(Photo Federico PARRA/AFP)
A Caracas au Venezuela, des heurts ont opposé le 1er mai des partisans de l’opposant Juan Guaido à des effectifs de la Garde nationale bolivarienne, un corps militarisé vénézuélien chargé du maintien de l’ordre. Le bilan s’élève à 4 morts après les manifestations anti-Maduro, Donald Trump appelle à la fin de la « répression »

P.-S.

L’opposant vénézuélien Lorent Saleh a passé plus de quatre ans dans les geôles de Maduro [3].


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP