Tuna Altinel, fonctionnaire, poursuivi en Turquie


article de la rubrique international > Turquie
date de publication : mardi 30 juillet 2019
version imprimable : imprimer


Tuna Altinel [2], incarcéré en Turquie pour avoir signé en 2016 une pétition pour la paix. 696 autres universitaires sont attaqués pour le même motif.


30 juillet : "Mardi 30 juillet, après l’audience du procès à Balikesir, Tuna Altınel est sorti de la prison de Kepsut vers 19h après 81 jours de détention préventive. Son passeport ne lui a pas été rendu, il saura dans les jours qui viennent s’il peut le récupérer.

Plusieurs dizaines de ses soutiens étaient réunis hier pour l’accueillir à sa sortie de prison. Une nouvelle audience de son procès aura lieu le 19 novembre.

Nous nous réjouissons de cette première bonne nouvelle, et nous resterons mobilisé·e·s jusqu’à sa libération définitive.

Solidairement, Le comité de soutien."

16/07/2019 : "Tuna Altınel est poursuivi dans un premier procès en tant que signataire de la pétition « Nous, enseignants-chercheurs de Turquie, ne serons pas complices de ce crime  ».

La deuxième audience de son procès s’est déroulée le 16 juillet au palais de justice d’Istanbul dans de bonnes conditions. Le dialogue avec Tuna a eu lieu par visio-conférence : on le voyait et il voyait le public dans la salle. Il est apparu en forme et optimiste. Le consul de France à Istanbul était présent.

Le procès a été précédé d’un rassemblement devant le Palais de Justice avec plus de 100 personnes, ce qui est beaucoup compte tenu du climat de peur qui règne là-bas. Pour ce procès, une troisième audience est prévue le 26 décembre.

Rappelons que Tuna est en détention provisoire dans le cadre d’une seconde procédure pour avoir participé le 21 février 2019 à Villeurbanne à une réunion publique intitulée « Février 2016, à Cizre, ville kurde de Turquie, histoire d’un massacre ». La première audience de ce deuxième procès est prévue le 30 juillet 2019 à Balıkesir."

*********
Privé de son passeport, il reste incarcéré jusqu’à son passage devant la justice.

Message de Françoise Dumont (Présidente d’Honneur de la Ligue des Droits de l’Homme membre du Comité Central)

"Partout dans le monde, des forces conservatrices tendent à remettre en cause des droits chèrement acquis. Il n’y a pas à choisir entre droits civils et politiques, et droits économiques et sociaux. On ne combat pas la tyrannie en acceptant la misère. Le droit au travail est aussi nécessaire que la liberté d’expression, le droit à l’éducation est aussi important que le droit à une justice équitable. Il n’y a pas hiérarchie mais solidarité entre les droits. Notre raison d’être, c’est de les rendre tous effectifs."

APPEL :

"Appelons à signer et à agir massivement pour Tuna ALTINEL, professeur de mathématiques à l’Université LYON-1 arrêté en Turquie le 11 mai 2019.
Jugement le 16 juillet 2019. Le mathématicien de l’université Lyon-I a été arrêté en Turquie pour avoir signé une pétition pour la paix au Kurdistan turc comme 696 autres universitaires. Sur place, le 12 avril, il s’était d’abord vu retirer son passeport, l’empêchant de revenir en France avant de se faire arrêter.

Il est accusé par les autorités turques “de propagande terroriste” en référence à une pétition pour la paix au Kurdistan turc qu’il avait signée en 2016. Ce Lyonnais n’est pas le seul à être poursuivi pour avoir signé ce document, 696 autres universitaires sont attaqués pour le même motif de “propagande en faveur d’une organisation terroriste”, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Ils encourent jusqu’à sept ans et demi de prison. 190 d’entre eux ont déjà leur verdict. La peine la plus fréquente a été de 15 mois de prison." [3]

Notes

[2Maître de conférences à l’Institut Camille Jordan dont l’Université Claude Bernard Lyon 1 et le CNRS sont tutelles

[3APPEL A SIGNER MASSIVEMENT ! URGENCE !

Rassemblons TOUTES ET TOUS pour les LIBERTES !

11 JUILLET 2019 Place de la République - LYON 69002

18 heures


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP