Notre-Dame de Paris et le droit au logement


article de la rubrique démocratie > coups de gueule
date de publication : lundi 22 avril 2019
version imprimable : imprimer


Par son Communiqué de presse en date du 20 avril, le comité régional Ligue des Droits de l’Homme de Paca demande que le droit au logement soit mis en oeuvre et respecté.


COMMUNIQUE [1]

"Notre-Dame de Paris et le droit au logement … une affaire de construction"

"Notre président de la République n’a pas tardé à saisir l’importance politique que prenait l’incendie de Notre-Dame de Paris. S’inspirant de l’Histoire, de l’appel universel des populations étrangères à consoler notre pays, de l’oeuvre de Victor Hugo, cet authentique monument de notre littérature, il a tout simplement annoncé, Jupitérien comme jamais et prenant apparemment peu conseil auprès de personnes qualifiées, vouloir reconstruire, restaurer la cathédrale à l’identique dans les 5 ans à venir.

(...) un peu moins d’emphase dans cette affaire permettra peut-être à Emmanuel Macron de ne pas oublier d’autres priorités qui concernent la vie, parfois jusqu’à la mort, de beaucoup de nos concitoyens et d’immigrés… et peut-être concédera t-il qu’un pourcentage du fonds destiné à Notre-Dame de Paris pourrait parfaitement s’inscrire dans ce que notre histoire a de plus honorable, pourrait faire écho à l’oeuvre de Victor Hugo dans ce qu’elle a de plus généreux et répondre enfin à l’injonction des Nations-Unis concernant un des droits les plus universels depuis l’âge des cavernes, le droit au logement." [2]

Le 20 avril 2019
P/ le Comité régional LDH PACA Henri ROSSI Délégué régional
comiteregionalpaca@ldh-france.org

(Photo https://www.la-croix.com/France/Exclusion/Les-chiffres-logement-France-2017-01-31-1200821321]]

Migrants, logement social, 115 : le réquisitoire sévère de l’ONU contre la politique du logement en France :

"Après 10 jours de mission dans l’Hexagone, la rapporteure spéciale de l’ONU pour le droit au logement a remis ce vendredi matin ses premières conclusions. Elle dresse un état des lieux très sombre de la situation française en matière d’accès et de politique du logement.

Situation inacceptable au regard de la puissance économique française :

L’experte de l’ONU souligne plusieurs contradictions françaises, et le décalage entre les ambitions affichées et la réalité du droit au logement dans la sixième puissance mondiale. Un exemple : la loi sur le logement opposable (loi DALO) est quasiment unique au monde, mais quasi inappliquée. "Le numéro d’urgence pour la mise à l’abri des personnes à la rue ne fonctionne pas", explique Leïlani Farha qui précise avoir elle même testé la hotline du 115, à plusieurs reprises, sans succès."

Le 12 avril 2019 [3]


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP