Daniel Cohn-Bendit : dernier discours à Strasbourg


article de la rubrique international > l’Europe
date de publication : vendredi 18 avril 2014
version imprimable : imprimer


Daniel Cohn-Bendit est intervenu pour la dernière fois ce mercredi 16 avril 2014 au Parlement européen après avoir choisi à 69 ans de ne pas solliciter de nouveau mandat. Dans un vibrant discours pour l’Europe, l’eurodéputé vert a affirmé clairement son adhésion à une Europe fédérale qui représente selon lui « l’avenir du bien social », un avenir « où tous les citoyens auront une place, pourront vivre en paix et pourront vivre bien ».



Pour sa dernière session au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit, après quatre mandats de cinq ans, a fait ses adieux à ses collègues eurodéputés dans un discours empreint d’émotion, mercredi 16 avril, à Strasbourg. Un discours qu’il a aussi voulu être un vibrant plaidoyer pour l’Europe.

"N’ayez pas peur d’affronter les bêtises de l’extrême droite et les bêtises de l’extrême gauche quand ils parlent de l’Europe, allez-y franco, allez-y facilement." Daniel Cohn-Bendit a appelé à une "Europe fédérale" et à "se battre contre les idéologies eurosceptiques de droite et de gauche".

"A 69 ans, j’ai atteint la limite physique"

Le turbulent coprésident du groupe des Verts au Parlement européen a décidé, à 69 ans, de "réorienter sa vie", de prendre enfin du temps". Si le Parlement européen a souvent déçu Daniel Cohn-Bendit, la décision de quitter l’arène lui est aussi dictée par la raison. "Il y a l’âge, le physique, le fait que j’ai eu un cancer de la thyroïde. A 69 ans, j’ai atteint la limite physique", affirme-t-il.

"Être député européen, c’est épuisant. Or, je ne suis pas au Parlement européen pour attendre que le temps passe." "Après 20 années, j’ai envie de faire autre chose, écrire un livre sur l’identité juive, prendre du temps", assure-t-il.

par Francetv info, le 16 avril 2014 15:30



Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP