19 mars, loi de programmation et de réforme de la justice


article de la rubrique justice - police > justice
date de publication : mercredi 20 mars 2019
version imprimable : imprimer


Le colloque était placé sous la présidence de M. Guillaume PAYAN (Maître de conférences HDR en droit privé à Toulon, Responsable du Master 2 Personnes et Procès, spécialité « Droit des contentieux »).



Maître Clémentine PUJOS
De nombreux intervenants nous ont permis de décrypter la loi et d’en mesurer les impacts sur une justice qui s’éloigne de plus en plus du justiciable sans épargner les magistrats et les avocats et sans résoudre le réel problème de la surpopulation carcérale [1].

Pour la LDH, les intervenants :

« L’évolution du droit des peines »
- Maître Clémentine PUJOS (Avocate, Membre de la ligue des droits de l’Homme).

« Derrière la simplification pénale, peut-on conclure à un recul du juge ? »
- M. Philippe CHEMINAUD (Membre de la ligue des droits de l’Homme).

Notes

[1Voir le programme de la journée

PDF - 1.7 Mo

Suivre la vie du site  RSS 2.0 | le site national de la LDH | SPIP